Publié le 3 Mai 2017

Dans la nuit du 27 avril, comme nombre de viticulteurs, le vignoble du lycée a été très durement touché par le gel. Le taux de destruction des inflorescences oscille entre 80 à 100% sur la totalité du vignoble...
Dans la nuit du 27 avril, comme nombre de viticulteurs, le vignoble du lycée a été très durement touché par le gel. Le taux de destruction des inflorescences oscille entre 80 à 100% sur la totalité du vignoble...

Dans la nuit du 27 avril, comme nombre de viticulteurs, le vignoble du lycée a été très durement touché par le gel. Le taux de destruction des inflorescences oscille entre 80 à 100% sur la totalité du vignoble...

Voir les commentaires

Rédigé par chateaugrandbaril

Repost 0

Publié le 14 Avril 2017

INTERVENTION DES ETUDIANTS A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LALANDE DE POMEROL

Ce mercredi 12 avril, trois étudiants de BTS Viticulture Oenologie (Léonie, Flavien et Yohann) sont intervenus à l'assemblée générale de l'appellation Lalande de Pomerol pour un éclairage sur les cépages résistants aux maladies cryptogamiques. Tous trois sensibilisés par cette thématique au cours de leur cursus de formation ou en stage, appuyés par des professionnels tels que Jérémie Ducourt (viticulteur Vice Président de l'association Piwi), ils ont choisi de communiquer sur cette thématique encore expérimentale.

Claire, dynamique et pédagogique, leur intervention a été appréciée par tous. Merci à eux!

Voir les commentaires

Rédigé par chateaugrandbaril

Repost 0

Publié le 28 Mars 2017

LES VERS DE TERRE, INDICATEURS DE BIODIVERSITE
LES VERS DE TERRE, INDICATEURS DE BIODIVERSITE
LES VERS DE TERRE, INDICATEURS DE BIODIVERSITE
LES VERS DE TERRE, INDICATEURS DE BIODIVERSITE

Ce mardi 28 mars, sous un climat printannier, nous avons réalisé notre relevé annuel de vers de terre dans une parcelle de Blanc conduite en Agriculture Biologique. A noter cette année: une très belle implantation des semis d'engrais verts réalisés à l'automne qui devrait favoriser leur présence. Les lombriciens sont de bons indicateurs de la vie du sol. Ils fragmentent la matière organique, la brassent avec la matière minérale, aèrent le sol, stimulent l'activité des microorganismes...

Aidés par la classe de 1ère STAV du lycée, ce sont près de 120 individus qui ont été prélevés sur 3 placettes et classés par famille. Ces résultats seront ensuite compilés aux données des  500 autres parcelles du réseau pour étudier l'impact de nos pratiques culturales sur la biodiversité.

Voir les commentaires

Rédigé par chateaugrandbaril

Repost 0